samedi 5 décembre 2015

COP21 : un illustre vétéran des négociations est de retour 

 

post rédigé par Odile Meuvret, ancienne journaliste AFP

Michel Zammit Cutajar, un diplomate maltais qui a fait toute sa carrière à l’ONU et a été des années durant le plus haut responsable de l’organisation sur le dossier climat, va reprendre du service auprès de la présidence française de la COP21. C’est ce qu’a annoncé Laurent Fabius vendredi 4 décembre en dressant un premier bilan de la conférence climat du Bourget depuis son ouverture le 30 novembre. L’idée est de faciliter, d’ici la fin des travaux prévue le 11 décembre, la conclusion d’un nouvel accord de réduction des gaz à effet de serre entre les 195 pays partie à la Convention climat de l’ONU.
M. Zammit Cutajar, dont l’habileté est légendaire, suit les négociations climat depuis un quart de siècle. Il a participé à l’élaboration de la Convention, le premier accord climatique de l’ONU signé en 1992 au sommet de Rio. Il a été notamment secrétaire exécutif de la Convention entre 1995 et 2002.

« Le compte n’y est pas encore », a dit M. Fabius à la presse en évoquant la première semaine des négociations du Bourget dont il exerce la présidence. Les pourparlers « doivent s’accélérer », alors que les ministres sont attendus le 7 décembre pour reprendre les choses en mains et trancher les points les plus controversés du projet d’accord. Et d’annoncer qu’il avait chargé deux diplomates de son équipe, François Delattre et Philippe Lacoste, « avec le concours de Michael Zammit Cutajar, de contacter tous les groupes de pays sur la méthode à venir des négociations ».

M. Zammit Cutajar « jouit de la confiance de tout le monde » et sa nomination est de bon augure, observe Pierre Radanne, expert des questions d’énergie et fin connaisseur du dossier climat.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire