lundi 22 septembre 2014

Manchots recherchent volontaires


Une photo prise par les appareils automatiques du projet Penguin Watch
Devenez un scientifique citoyen en aidant les chercheurs à examiner plus de 300 000 photos de manchots de plus de 30 colonies de l’Océan austral prises par des appareils autonomes.  Le projet Penguin watch dirigé par l’Université d’Oxford vise à surveiller la santé des colonies de manchots de l’Antarctique. Penguin watch rassemble également des chercheurs australiens de Australian Antarctic Division.  Pourquoi une telle opération ? Car les populations de plusieurs espèces de manchots semblent décliner rapidement à mesure que le rétrécissement de la glace de mer - lié au changement climatique - menace la production de leur nourriture, le krill. 

« La plupart des colonies de manchots sont si éloignées et leur environnement est si hostile que le moyen le plus pratique de les étudier est de laisser des appareils automatiques pour les photographier » explique Tom Hart du département de zoologie de l’université d’Oxford. Et les données recueillies fourniront de précieuses informations sur le comportement des manchots et leur reproduction et permettront d’apprendre aux ordinateurs à détecter très en amont des signaux d’alerte qui indiquent le déclin de l’espèce. Mais comment traiter un nombre aussi gigantesque de photos ? Grâce aux citoyens volontaires. En retour, les chercheurs en herbe  pourront intégrer une communauté d'internautes également citoyens chercheurs, discuter des images et s’informer sur les recherches auxquelles ils participent à travers un blog Penguin Lifelines. Déjà plus de 5 000 volontaires scrutent les photos de manchots sur leur ordinateur. Pourquoi pas vous ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire